10% de remise immédiate sur votre 1ère commande dès 50€ d'achats avec le code promo "BIENVENUE10"
Vous n'avez encore rien ajouté à votre panier

Enfants et grosse fatigue, cherchez l'erreur

 

PAR VÉRONIQUE AÏACHE

À l’âge où ils sont censés déborder d’énergie et être pleins de vitalité, ils sont tout le temps fatigués, ce qui a de quoi préoccuper. Que faire pour recharger leurs batteries ?

 

Veiller au capital énergie de nos petits guerriers est somme toute assez simple. Pour qu’ils soient bien dans leurs baskets, leur organisme doit trouver de quoi subvenir à ses besoins quotidiens. À savoir, un équilibre physique et mental qui dépend principalement de l’alimentation et du temps imparti au repos et à l’activité. Tout se passe bien tant que les curseurs sont placés au bon endroit : nombre d’heures de sommeil suffisant, nourriture saine, exercice physique régulier, consommation d’écrans modérée, etc. Sous réserve que ces pourvoyeurs de vitalité soient respectés, l’enfant n’a pas vraiment de raison d’être en permanence de mauvaise humeur, d’être pâlichon, de piquer du nez à l’école, d’avoir du mal à se concentrer. En un mot, d’être tout le temps fatigué, même après une bonne nuit de sommeil.

 

Du tonus pour le corps

Tous les enfants n’ont pas besoin du même quota de sommeil pour remettre leurs pendules métaboliques à l’heure. Il faut cependant s’assurer que leurs nuits durent suffisamment (voir le tableau) pour être réparatrices. Vigilance, donc, avec tout ce qui peut exciter avant d’aller au lit. Deux heures avant le coucher, on éteint les écrans au profit d’un livre ou d’un peu de musique. Autre tir à rectifier : l’alimentation. Pour éviter les carences en nutriments, l’idéal est de mettre dans leur assiette des portions équilibrées de féculents (pommes de terre, pâtes, riz, légumineuses), de protéines (œuf, viande, poisson), de calcium (produits laitiers), de vitamines B9 et C (légumes verts, agrumes), de fer (viande rouge) et de magnésium (fruits secs, cacao, noix).

 

Du repos pour l’esprit

Tensions ou changements familiaux, problèmes relationnels scolaires, surdose d’occupations… Toute origine confondue, un stress prolongé épuise nerveusement aussi les plus jeunes. Pour alléger leur tête du poids de cette fatigue psychique, il est conseillé de les inciter à se détendre. Là, les activités relaxantes comme le vélo, le yoga ou des balades dans la nature sont bienvenues. Par ailleurs, il est important de ne pas surcharger leur emploi du temps en dehors de l’école. Surtout  si l’on constate qu’ils peinent à tenir la cadence, rechignent à la discipline et se plaignent sans cesse d’être fatigués. Autre piste à explorer : le dialogue, avec un proche ou un professionnel. ●

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de notre newsletter !

Besoin d'un conseil ?